Beaucoup de personnes ont peur de sauter le pas et de partir à l’étranger faute de parler anglais ou toutes autres langues étrangères…

En effet, la France n’est pas très bien réputée pour avoir un bon niveau en anglais contrairement à nos voisins allemands par exemple.  Et le fait de ne pas parler anglais empêche beaucoup de personnes de voyager, notamment sur du long terme.

Je comprends que cela puisse faire peur, on se pose un millard de questions du type : « et si je ne comprends pas ce qu’on me dit? », « et si je n’arrive pas à me faire comprendre?’ », « et si j’ai un problème et je ne peux même pas dire ce qu’il m’arrive?’’ »…

Ces questions sont normales, partir à l’aventure dans un pays étranger fait toujours un peu peur. Mais sache une chose, c’est la meilleure aventure que tu puisses vivre. Tu découvres un nouveau pays, tu rencontres de nouvelles personnes, tu t’immerges dans une culture différente de la tienne, tu gagnes en maturité et en autonomie ET tu améliores ton niveau d’anglais (ou autre).

Voyager sur le long terme est, selon moi une immense opportunité et une expérience que je souhaite à tout le monde de vivre !

Les débuts en immersion 

Alors oui, au début je ne te cache pas que ça va être un peu difficile de tout comprendre et de s’exprimer de manière fluide. Mais au fur et à mesure ton oreille va s’habituer à ce que tu vas entendre, tu vas donc mieux comprendre ce qu’on te dit et tu arriveras de mieux en mieux à t’exprimer sans trop réfléchir.

En effet, ton cerveau va enregistrer ce qu’il entend et va donc automatiquement le répéter plus facilement. Voilà pourquoi tu entends souvent les gens dire « la meilleure façon d’apprendre une langue, c’est d’être en immersion ». Je t’assure que les personnes que tu as entendues dire ça ont raison. L’immersion est la meilleure école pour apprendre une langue ou se perfectionner. 

Apprendre une langue : l’école vs l’immersion

A l’école, on nous apprend les bases, mais c’est pas 3 heures de cours d’anglais par semaine qui va nous rendre bilingue, on est d’accord ? 

Alors que dans le pays où la langue en question est parlée, tu n’auras pas d’autres choix que de pratiquer pour te faire comprendre, faire des rencontres, demander un plat au restaurant, demander des informations, demander ton chemin etc. 

A moins que tu aies beaucoup de chance et que tu tombes sur quelqu’un qui parle français; tu ne parleras pas français. Ton cerveau, pendant ton voyage, va mettre le français en mode off et l’anglais (ou autre) en mode on, et c’est là que tu feras les meilleurs progrès. 

Il n’y a pas de secret, la pratique quotidienne ne pourra que t’aider à progresser de jour en jour, parce que ton cerveau va s’habituer à cette langue. 

Mon expérience

Crois-en mon expérience, depuis le collège j’avais un très bon niveau d’espagnol mais tu sais à quel point les espagnols parlent très vite et donc à quel point il est difficile pour un étranger de tout comprendre ce qu’ils sont entrain de nous raconter…

En avril 2019, je suis partie faire un stage en hôtellerie à Fuerteventura, qui est l’une des 7 îles des Canaries, en Espagne (voici l’article où je parle de cette expérience) et pour être honnête, l’accent des espagnols des Canaries est le pire et le plus difficile à comprendre parce qu’ils parlent très vite, ils n’articulent pas et ne prononcent pas les ‘’S’’ à la fin des mots (bon, les andalous c’est pareil)…

Alors je ne te raconte pas la catastrophe que c’était pour les comprendre au début de mon séjour là-bas… C’était l’enfer. 

Puis les semaines sont passées, un mois après je me sentais déjà beaucoup plus à l’aise et je comprenais quasiment tout ce qu’ils me racontaient. 

Je suis restée là-bas 4 mois au total puis à la fin des 4 mois, je comprenais parfaitement tout et je m’exprimais sans difficulté (même si ce n’était pas mon point faible au départ).

Ce qui fait le plus peur au début, c’est de ne pas avoir le vocabulaire pour se faire comprendre ou même pour faire partie d’une discussion. Rien de plus frustrant que de se sentir à l’écart parce qu’on ne comprend rien à la discussion ou qu’on ne peut pas intervenir parce qu’on n’a pas le vocabulaire… Alors oui, au début c’est toujours compliqué mais il faut être patient-e et au fil des semaines tu verras que tu seras capable de comprendre plus que ce que tu pouvais imaginer et donc capable de participer à la discussion. 

C’est frustrant au début, je te l’accorde, mais après tu seras fier-e de toi, parce que tu auras persévéré et tes efforts auront porté leurs fruits. Rien n’est plus satisfaisant que de voir les résultats de ses efforts ! 

Effectivement, tu remarqueras que quand tu es immergé-e, tu apprends des mots et expressions de la vie de tous les jours que jamais on ne t’apprendrait à l’école. D’où l’intérêt d’être en immersion…

Tu doutes encore ?

Même si après tout ce que je viens de vous raconter, tu doutes toujours et que tu as toujours aussi peur, ce que je te propose c’est de prendre quelques cours d’anglais (ou autre) avant de partir. Cela te rassurera et te permettra de te remettre à niveau avec les bases.

Mais n’espère pas devenir bilingue avant de partir. Ce n’est pas le but ! 

Tu deviendras bilingue grâce à la pratique quotidienne pendant ton voyage. 

Tu peux également mêler le plaisir à l’utile en regardant tes films et séries Netflix (ou autre) en anglais avec sous-titres en ANGLAIS. J’insiste sur les sous-titres en anglais, parce que si tu les mets en français ça ne sera pas utile du tout; tu seras concentré-e sur ce qui est dit en français, tu n’assimileras donc pas ce qui est dit en anglais. Alors que si tu lis ce qui est dit en anglais, ton cerveau va assimiler le mot écrit à sa prononciation. Toutefois, si un mot t’empêche de comprendre le sens, n’hésite pas à faire pause et à rechercher sa signification, puis note le dans un carnet.

Au début, ça peut paraitre un peu pénible et contraignant mais si tu es vraiment motivé-e pour progresser et que tu le fais sérieusement dès le début, tu vas enrichir ton vocabulaire, donc tu auras de moins en moins besoin de faire des pauses.

Tout ce vocabulaire que tu vas noter dans ton carnet, je te conseille de le relire tous les soirs avant de te coucher afin de les assimiler et de les retenir. 

Plus tu vas les relire, plus tu vas t’en souvenir. 

De plus, pour le vocabulaire nous avons maintenant à notre disposition de merveilleux outils comme les dictionnaires (papiers ou internet), à toi de voir ce que tu préfères. 

Personnellement, je te conseille WordReference et DeepL, ce sont à mon sens les plus fiables en terme de traduction. WordReference te permet de traduire de simples mots et DeepL te permet de traduire des phrases entières ou seulement des mots.

Pour conclure…

Même si tu as peur, pars ! Tu ne le regretteras pas et tu seras fier-e de toi ! 

Pour ceux qui ont déjà eu une expérience à l’étranger (séjour linguistique, stage, job saisonnier, volontariat etc.), n’hésitez pas me mettre vos retours d’expérience en commentaire 👇 

Vous pouvez également aimer :

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *